Inégalités dans la garde des enfants après le divorce, le cheval de bataille de l'association W-Lady

«L’article 174 du Code de la famille prévoit que le remariage de la mère lui enlève la garde, alors que le remariage du père ne lui enlève pas la garde. Ce texte est inconstitutionnel, car il viole l’article 19 de la Constitution qui stipule que l’homme et la femme jouissent, à égalité, des droits et libertés à caractères civil, politique, économique, social, culturel et environnemental…», souligne Khadija El Amrani, avocate et présidente fondatrice de l’association W-Lady. Cette association, fraîchement créée, a fait de la problématique de la garde des enfants son cheval de bataille et compte lutter pour arriver à l’objectif de la garde partagée à l’amiable entre les deux ex-époux.

Programmes par genre